Jardinage

Parc Pollino

Pin
Send
Share
Send


Caractéristiques du parc

Le parc national du Pollino est l'une des plus grandes zones protégées d'Italie. L'une des caractéristiques les plus marquantes de cet environnement est le passage rapide, en quelques kilomètres, des paysages côtiers aux montagnes. Le résultat est une variété environnementale très riche, où vous pourrez admirer des roches dolomitiques, des bastions calcaires, des dépôts de moraine, des murs de faille d'origine tectonique et des rochers erratiques, héritage des dernières glaciations. Le paysage est également enrichi par de nombreuses sources naturelles, rivières souterraines, petits ruisseaux et cascades. Parmi les endroits les plus évocateurs se trouvent les gorges de Raganello, un canyon profond provoqué par des mouvements tectoniques et l'érosion fluviale. La partie lucanienne du parc Pollino, dans le secteur sud de la région, comprend le bassin du Sinni et se compose de vastes forêts, de pâturages et de zones cultivables. Le côté calabrais est traversé par le torrent Raganello, avec ses gorges suggestives. Quant à la partie lucanienne, la végétation est très variée, il n'est pas rare d'observer des espèces méditerranéennes mélangées à des arbres de haute montagne.


Flore

La complexité morphologique qui caractérise le parc Pollino a déterminé la présence d'environ 1700 espèces végétales, parmi lesquelles 366 plantes officinales ont été répertoriées. Parmi la végétation du parc, qui comprend des chênes duveteux, des charmes, des érables, des forêts de chênes verts, des chênes, des genévriers, des sapins blancs et des hêtres, se dresse le pin loricato, qui est devenu le symbole du parc. C'est un conifère majestueux originaire des Balkans, de très longue durée de vie, et doit son nom au type particulier d'écorce écailleuse qui le recouvre, qui fait référence au "lorica", le nom latin avec lequel l'armure des guerriers romains a été désignée. Presque fossile vivant, le pin loricato préfère le terrain accidenté des hautes altitudes du parc, non adapté aux hêtres et chênes, présents dans les zones basses. Une autre richesse est constituée par la présence de nombreuses herbes aromatiques, dont le ciste, le thym et le camédrio arboricole. Celles-ci poussent sur des fonds sablonneux, propices à la croissance d'une végétation basse et clairsemée, appelée "gariga", un délicieux repas des nombreux troupeaux de pâturage. Enfin, dans les plateaux karstiques, de nombreuses espèces d'orchidées, de renoncules, de jonquilles et de gentianes fleurissent.

Vidéo: Italie : une crue gigantesque meurtrière en Calabre (Octobre 2020).

Pin
Send
Share
Send